Paroisse Protestante de Quaregnon

Histoire

MENDIG

Après l'incendie du 12 décembre 1972 qui a détruit une importante partie de notre temple et la presque totalité de nos bâtiments annexes, seule la conciergerie a été épargnée, la reconstruction de ceux-ci est entreprise dans des conditions extrêmement défavorables, à savoir :

1) Impossibilité de conclure un contrat forfaitaire vu la nature même des travaux.

2) Hausse constante du prix des matériaux pouvant atteindre 20 % et parfois pénurie de ceux-ci.

3) Année climatique épouvantable compliquant et retardant tous les travaux.

4) Réalisation de certains ouvrages non prévus mais indispensables.

Par conséquent, le budget initial est largement dépassé et l'Eglise à bout de disponibilités.

Les bâtiments sinistrés étant juridiquement la propriété de l'A.S.B.L. Eglise Réformée de Belgique, le projet de reconstruction est placé sous la direction conjointe d'André Vogel, trésorier de l'Eglise Réformée de Belgique, du pasteur local, Jean Lieutenant et des membres du Consistoire de Quaregnon.

Le pasteur André Vogel sollicite l'aide de l'Eglise Evangélique de Rhénanie et reçoit miraculeusement de celle-ci, en septembre 1975, un don de 50.000 D.M. soit à cette époque 750.000 francs belges.  Ce don affecté aux travaux de reconstruction, permet d'apurer une importante partie de notre dette.  Par reconnaissance envers ces frères d'Allemagne, une proposition de jumelage avec une paroisse rhénane est unanimement approuvée par le Consistoire.

Le 12 octobre 1975, la paroisse de Quaregnon reçoit la visite de deux pasteurs délégués par l'Eglise Evangélique de Rhénanie.  Suite à leur entretien avec le Consistoire, aucune décision de jumelage n'est prise mais cependant l'idée suit son chemin et quelques mois plus tard, en mars 1976, une lettre de  Monsieur Steinman, un des visiteurs d'octobre 1975, pasteur de la paroisse de Mülheim, annonce au pasteur Lieutenant qu'il vient de contacter Monsieur Hermann Dungs, pasteur de la paroisse de Mendig, "homme très ouvert et que la question du jumelage intéresse".  A la demande de celui-ci, notre pasteur rencontre les responsables de sa communauté le 6 octobre 1976.

Invités par le Conseil presbytéral, les membres du Consistoire de Quaregnon et leurs épouses se rendent à Mendig,  en décembre 1976, pour un premier contact. Après les présentations d'usage, certaines dispositions sont prises concernant nos rencontres futures.

Il est décidé que les responsables de cette paroisse jumelle seront reçus à Quaregnon  à la fin du mois d'avril 1977.

Malheureusement, quelques jours plus tard, le lendemain de Noël, le pasteur Hermann Dungs décède inopinément. Les funérailles ont lieu le 30 décembre au temple de Mendig.  Une petite délégation de notre paroisse assiste au service funèbre.  Suite à ce décès, il faut attendre que la communauté de Mendig soit repourvue d'un pasteur pour mettre sur pied d'autres modalités.  Le contact n'est pas pour autant rompu et un courrier plus ou moins régulier s'établit entre les deux Consistoires.

Ce n’est cependant qu’en avril 1978 que, répondant à l'invitation des responsables de la paroisse allemande, le Consistoire de Quaregnon se rend pour la seconde fois à Mendig.  La vacance pastorale y est terminée et nos représentants font la connaissance du nouveau desservant, Monsieur le pasteur Manfred Drumm.  Les modalités prises par le défunt pasteur Hermann Dungs sont maintenues.  Elles ne seront modifiées que quelques années plus tard. 

Au début, nos rencontres étaient prévues pour un week-end mais les trouvant de trop courte durée elles sont organisées durant trois jours, du vendredi soir au dimanche après-midi.

Les églises jumelées

Le Pasteur Jean Lieutenant et le Pasteur Hermann Dungs

Ces rencontres se déroulent de la façon suivante : le vendredi soir, accueil et repas dans la salle de paroisse puis logement chez l'habitant;  le samedi, visite de villes ou de sites touristiques, le soir souper dans la salle et retour chez l'habitant; le dimanche, après le petit déjeuner, célébration du culte communautaire avec la participation des deux pasteurs.  Après le service religieux, dîner en commun et ensuite excursion, visite de musée ou de sites divers, ...

Ces rencontres qui regroupent en moyenne une trentaine de familles, permettent de nouer des liens avec nos frères allemands.


BETHLEHEM-KERK

Les relations entre Quaregnon et la paroisse de Bethlehem-Kerk à Anderlecht remontent à 1984.

En mai de cette année, le deuxième Rassemblement National des Eglises s'est tenu à Amougies.

L'objectif de cette rencontre, dirigée par le pasteur Beukenhorst, était d'établir des contacts privilégiés entre les paroisses des différentes communautés linguistiques belges.  Chaque paroisse devait se munir d'un cube sur lequel figurait une représentation symbolique de son temple ainsi que de ses activités.  Par la suite, les cubes devaient être échangés à condition que l'échange se passe entre des paroisses de langues différentes.

C'est à  cette occasion que les premiers contacts avec la communauté de langue néerlandaise d'Anderlecht se sont établis.  L'objectif de ce jumelage est de maintenir des relations amicales entre protestants et ce, malgré l'obstacle de la langue.  Les communautés jumelées sont de la même importance et de plus, elles partagent un certain passé historique puisque l'évangélisation a été effectuée par des missionnaires hollandais dans les deux régions.

Le jumelage consiste en pratique en une rencontre, tous les deux ans, alternativement dans chacune des communautés.  Cependant, ces rencontres n'ont pas respecté une chronologie stricte car les deux paroisses ont connu des périodes de vacance pastorale.

La première rencontre entre les paroissiens des deux communautés s'est déroulée le 17 mars 1985 à Anderlecht et elle a été suivie dès le 15 septembre par une visite à Quaregnon.En février 1989, le temple d'Anderlecht fête son centenaire et les paroissiens quaregnonnais participent aux festivités.  

En retour, dès le 18 novembre 1990, la "domina" Judith Van Vooren est invitée à concélébrer un culte bilingue dans les locaux de Quaregnon en compagnie du pasteur Aldo Benini.  En juillet 1992, c'est au tour de Quaregnon de se déplacer pour une nouvelle célébration à Anderlecht.  La paroisse d'Anderlecht a ensuite rendu visite à Quaregnon le 4 septembre 1994 et une délégation de Quaregnon s'est rendue à Anderlecht le 3 septembre 1995 pour les adieux du pasteur Van Vooren.

En 1996, Quaregnon fête les cent ans de la construction de son temple et les Anderlechtois sont à leur tour invités à s'associer à cet anniversaire.

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.

OK