Paroisse Protestante de Quaregnon

Histoire

De tout temps, les fidèles de la paroisse de Quaregnon ont aimé et pratiqué le chant.

Déjà en 1872, le colporteur Paul Bouton raconte dans un de ses rapports : "...ce qui me fatigue le plus, ce sont les cantiques, les amis de Quaregnon aiment le chant et il faut chanter 3 cantiques pour la réunion et après 3 ou 4 pour les apprendre." Dans ce même rapport il signale : "...notre frère Victor Dehon a formé une petite Union de Jeunes Gens qui se compose de 13 membres, comme certains ne savent pas lire, il leur apprend la lecture et la musique."


Le pasteur Perregaux, dans un rapport du 18 juin 1877, écrit : "...à la suite du culte du dimanche soir, il y a exercice de chant et le jeudi soir, dans une réunion ad hoc, une étude des principes du chant." Le 22 septembre 1882, il cite : "...notre Union de Jeunes Gens a reçu un précieux renfort de jeunes garçons de 13 à 18 ans et ils manifestent tous un tel zèle pour la musique que ma femme s'est vue forcée de les réunir deux fois par semaine pour enseigner les éléments de la musique à ceux qui les ignorent et poursuivre les exercices de solfège avec ceux qui les possèdent, les ayant appris sous sa direction."

C'est vers cette époque que naît la société de chant (choeur d'hommes.)


En janvier 1866, une famille originaire de Saint-Symphorien s'installe à Jemappes et participe au culte de Quaregnon. Le chef de cette famille, Pierre Lessenne, horloger de profession dirige la "musique" de Saint-Symphorien et est membre de celle de Quaregnon.  En 1896, sous le ministère de Monsieur Thiébaud, une chorale mixte s'ébauche dans la paroisse et la direction en est confiée à Pierre Lessenne. Les répétitions ont lieu le lundi soir dans le nouveau temple qui vient d'être inauguré.


En 1908, Monsieur Leuba, successeur de Monsieur Thiébaud, écrit dans un rapport : "...notre jeunesse qui se remue beaucoup donne sans doute un peu trop d'importance à tout ce qui est cercle d'agrément, société de chant, orchestre, ... il ne faut cependant pas trop se plaindre, mieux vaut l'avoir dedans que de la voir chercher ses plaisirs dans le monde."


En 1915, Pierre Lessenne, trop âgé, cède la baguette à son fils Fernand Lessenne. Sous sa direction, la chorale prend son essor, elle aborde des pièces musicales plus importantes, son répertoire s'étant borné jusque-là au chant de cantiques.  Et c'est le début de petits déplacements vers les paroisses de la région. C'est aussi à dater de cette époque que toutes les  formations chorales successives participent aux fêtes paroissiales.

En 1928, à la suite de certaines tracasseries, Fernand Lessenne démissionne de son poste et la direction du choeur mixte est confiée, pour un court temps, à Jean Denis de Wasmes.


En 1932, Victor Demaude, organiste de la paroisse, prend la relève et reforme le choeur d'hommes; celui-ci donnera une audition radiophonique en 1934 et participera en 1937, avec d'autres chorales boraines, au centenaire de l'Eglise Chrétienne Missionnaire Belge à Bruxelles.


En 1942, durant la guerre, la chorale mixte donne au temple son premier grand concert avec de larges extraits du "Messie" de Haendel et la participation d'organistes et de solistes étrangers à la paroisse.


En 1943, Fernand Lessenne forme au sein de la paroisse un ensemble instrumental (violons, piano, et clarinette).

En 1945, après la guerre, Victor Demaude, atteint dans sa santé, cède à son neveu, Charles Bury, la direction de la chorale mixte

En 1957, pour des raisons familiales, Charles Bury quitte Quaregnon pour Bruxelles et Jean-Jacques Denis prend la relève, il reforme le choeur d'hommes et dirige les deux formations musicales jusqu'en 1986.

En 1961, Yves Wuyts crée et dirige une petite chorale au sein de l'Unité Scoute de la paroisse et en 1963, dans le cadre du Foyer Protestant de la jeunesse, il fonde l’"Aube Claire", chorale pour jeunes gens et jeunes filles.  Ces deux formations sont indépendantes des chorales existantes de la paroisse.

De 1975 à 1986, dans le cadre du mouvement oecuménique, et avec la participation de Michel Herlin (organiste), et des deux formations chorales, de nombreux concerts sont organisés dans les paroisses tant catholiques que protestantes (Quaregnon, Temploux, Frameries, Jemappes, Boussu-Bois, La Bouverie, Pâturages, etc ).


Le 22 mars 1986, dans le temple, a lieu le dernier concert dirigé par Jean-Jacques Denis, avant son départ pour la France, avec la participation de Michel Herlin (organiste), Myriam Wrincq et Vivette Faure (solistes), l'ensemble de flûtes dirigé par Jean-Eric Roland et la chorale mixte de la paroisse dans de larges extraits du Messie de Haendel.


En septembre 1986, Louis Fouarge reprend la direction du choeur mixte qui, depuis 1990, porte le nom de

    "Ensemble Vocal EFFATA".

Voici quelques dates-clés de l'ensemble vocal EFFATA :

le 27 octobre 1990, premier concert annuel de la Réformation;

le 15 mai 1993, enregistrement d'une cassette audio "PAROLE DE VIE" à l'Euro Gospel Studio (Belgique);

le 15 décembre 1993, présentation de l'ensemble vocal à la télévision régionale TELE MB, pour l'émission "Feux d'artifices";

le 30 avril 1994, enregistrement à la RTBF Hainaut, pour l'émission "Kiosque à Musique".

Vie musicale de la paroisse de Quaregnon

1999

Sous l’impulsion de jeunes paroissiens le « groupe Louanges » succède à la chorale EFFATA. Le groupe se structure par la suite sous la conduite de Bénédicte Mathieu.

Ensemble vocal EFFATA dirigé par Louis Fouarge - 1990

Ensemble instrumental dirigé par Fernand Lessenne - 1943

Chorale « Aube Claire » dirigée par Yves Wuyts-1964

Chorale paroissiale dirigée par Jean-Jacques Denis - 1986

Ensemble de flûtes dirigé par Jean-Eric Roland - 1982

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.

OK