Histoire

Communauté de Quaregnon 1960 - 1973

Septembre 1954

Le pasteur Jean-Marc CHAPPUIS de Jemappes exerce la consulence de la paroisse jusqu’à l’arrivée, en novembre 1955, du pasteur Jean BOHREN et son épouse, venant de Suisse.  

Le 11 décembre 1955, la communauté accueille la concentration de la CROIX BLEUE. 

Après le départ du pasteur Borhen en 1957, la paroisse est d’abord conduite par le pasteur Jacques BRIDEL et ensuite par l’évangéliste Raoul DENIS sous la consulence du pasteur Pierre LE FORT de Mons.


Août 1960

Un camp oecuménique de travail est organisé à Quaregnon.  Trente jeunes gens et jeunes filles de nationalités et de confessions différentes, sous la conduite de Léopold Schümmer, travaillent notamment au rejointoyage des murs du temple.


Septembre 1960

Le pasteur Léopold SCHÜMMER exerce son proposanat à Quaregnon jusqu'au 29 avril 1962, date de son installation, sous la consulence du pasteur Abel MASCAUX.  Il fonde une famille à Quaregnon, où il restera jusqu'en 1972.

En octobre 1960 débute la publication du bulletin paroissial bimensuel LE CEP.

Le 24 décembre 1960 a lieu la célébration du premier culte de minuit, avec une forte participation.

De septembre 1972 à mai 1973, pendant l'année d'étude du pasteur Schümmer à Jérusalem, la consulence de la paroisse est assurée par le pasteur Pierre-Henri MOLINGHEN de Mons.


Dimanche vers 13 h 30, un violent incendie a ravagé le temple de l'Eglise Réformée à Quaregnon.  Durant la matinée, l'édifice religieux avait été occupé par une centaine de personnes participant au culte et à des rencontres de jeunes ...


Le dimanche 10 décembre 1972 vers 13 heures, alors que le culte vient à peine de se terminer, dans un geste insensé, un jeune pyromane de 21 ans boute le feu à la salle de paroisse et aux locaux scouts.  En peu de temps ces bâtiments, heureusement vides de tout occupant, deviennent la proie des flammes.

Les pompiers de Jemappes, arrivés en hâte, ne peuvent maîtriser l'incendie.  Celui-ci sévit avec une telle violence et se propage avec une telle rapidité qu'il atteint bientôt le toit même du temple.  Il faut alors faire appel aux pompiers de Mons.  Hélas, leurs efforts sont vains et ne servent, tout au plus, qu'à réduire l'ampleur des dégâts causés au lieu de culte.  Le sinistre est presque total; le feu, en peu de temps, a ravagé tous les bâtiments dont certains, rénovés depuis peu ou nouvellement construits, attendaient leur inauguration prévue pour le début du mois de janvier 1973.  Seule la conciergerie a échappé à la destruction.

D'emblée, dans la commune, dans les communautés chrétiennes voisines et étrangères, un mouvement de solidarité se déclenche et permet la collecte de plusieurs centaines de milliers de francs.  Cette somme, jointe aux remboursements de la compagnie d'assurance, va permettre le départ de la reconstruction.

Ce n'est pas chose aisée pour autant puisque celle-ci ne démarre qu'en janvier 1974.  Le projet initial comporte tout d'abord la reconstruction de la toiture du temple, ensuite la démolition de ce qui reste de la salle paroissiale puis la reconstruction des locaux scouts.  Durant cette période, les cultes se célèbrent au presbytère tandis que les activités scoutes se tiennent dans les caves du dispensaire de l'Entraide Protestante situé rue Jean Jaurès.


Une chose entraînant l'autre et parce qu'il faut profiter de ce que le chantier est ouvert, on réalise :

-    la rénovation de l'intérieur du temple, placement d'un chauffage à air pulsé et installation de nouvelles orgues;

-    la construction d'une salle de paroisse un peu plus modeste mais plus pratique;

-    reconstruction et agrandissement des locaux scouts et installation d'un chauffage à air      pulsé;

-    installation de sanitaires modernes;

-    transformation de la conciergerie en quatre locaux avec chauffage individuel au gaz;

-    remplacement et modernisation de toute l'installation électrique.


Le premier culte dans le temple rénové est celui de Noël 1974 à minuit.  Présidé par le pasteur Jean Lieutenant, il rassemble un auditoire impressionnant.

L'inauguration officielle des bâtiments annexes a eu lieu le samedi 21 et le dimanche 22 mai 1977, avec festivités.

-    Le 21 mai à  la salle I.C.E.T. rue Jules Destrée : "Virage dangereux" de J.B. Priestley, interprété par les 3 Coups.

-    Le 22 mai à 11h Culte d'action de grâces; à 14h Visite permanente des locaux; à 16h Concert quatuor à cordes avec au programme Haydn, Schubert, Dvorak. 


L'incendie du temple est maintenant un mauvais souvenir, désormais la paroisse de Quaregnon peut disposer d'un outil que peu d'Eglises du Borinage possèdent.  Puisse le Seigneur de l'Eglise, à côté de cette reconstruction matérielle, nous aider à nous édifier comme pierres spirituelles pour former sa maison.

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.

OK