Histoire

Avertissement

C'était le retour des Gueux à Quaregnon.

Nos archives sont de plusieurs ordres : les documents (incomplets, par disparition ?) détenus dans les bureaux du Conseil synodal à Bruxelles et les archives de la paroisse (incomplètes, par insouciance ?) détenues officiellement depuis, par décision du Consistoire, par le Conseil d'Administration.

​

A cette collection, car nous avons photocopié tous les documents "bruxellois", sont venus s'ajouter des témoignages puisés dans différentes bibliothèques ou découverts après compilation d'écrits relatifs à notre communauté et aux pierres qui abritent ses offices et ses activités.

​

Nous ne sommes pas exhaustifs, loin s'en faut; nous ne sommes pas historiens et pour l'ouvrage que nous vous présentons aujourd'hui, nous demandons votre indulgence.

​

Vous allez découvrir une oeuvre collective, bien modeste, fruit de la mise en commun de nos recherches, de l'examen le plus minutieux des textes et de nos enthousiasmes ...

​

Vous dire quels trésors nous avons découverts au fil de nos travaux, c'est déjà anticiper !  A votre tour vous allez rencontrer des pages de vie joyeuse mais aussi des jours de tristesse ...

Il nous a fallu "trier", faire des choix, ne pouvant tout citer.  Il est cependant réconfortant de constater que les problèmes d'il y a cent ans sont les mêmes ... aujourd'hui, simplement dans un contexte différent (cf. L'Ecclésiaste).

​

En chemin, nous avons vibré et renouvelé nos actions de grâces quand nous sommes revenus sur les traces de l'incendie.  Merci au Dieu Eternel, le Tout-Puissant, d'avoir permis que le temple, témoin et signe visible de sa présence invisible en ce village de Quaregnon, en cette maison depuis cent ans ait échappé à la destruction du feu.

​

Merci au Dieu trois fois Saint qu'Il permette aujourd'hui que l'on se réjouisse en son honneur et que le centième anniversaire des pierres présentes soit la poursuite ou la relance de notre pèlerinage ici-bas, résolument tourné vers l'avant.

​

Il n'y a certes pas lieu, en terminant cette notice, de signer, à la manière des Réformateurs, "Post Tenebrae Lux" ou encore à la manière des réformés "Soli Deo Gloria", mais bien plutôt par l'inscription au triptyque figurant le Golgotha, disparu du temple par sa destruction lors de l'incendie, mais gravé en notre souvenir collectif :

​

"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé"

                                        Actes des Apôtres.

​

Merci à nos collaborateurs distingués, rédacteurs bénévoles des communications à l'entrée et à l'envoi de cet ouvrage : le Professeur Jean-Marie Cauchies, historien, Doyen de la Faculté de philosophie et lettres Saint-Louis de Bruxelles, né et résidant à Quaregnon et le Pasteur Léopold Schümmer, Professeur honoraire de la Faculté Universitaire de théologie protestante de Bruxelles, ancien Pasteur de Quaregnon et qui reste membre de coeur de notre communauté.

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.

OK